Home > Publications > African Agenda > Les cinq nouveaux ‘’ vieux’’ piliers de la BAD en faveur de l’Afrique

Le plan de la Banque africaine de développement pour appuyer l’accélération du développement socio-économique de l’Afrique, dénommé ‘’ Top 5’’ pourrait ne pas conduire à la transformation structurelle de l’économie africaine vu qu’elle ne marque pas une rupture manifeste avec le cadre néolibéral qui a caractérisé les activités de la banque au fil des ans et qui n’a pas contribué grand-chose aux efforts de développement de l’Afrique écrit *Cornelius Adedze.

L’Afrique connait sans aucun doute un déficit considérable en matière de développement. En l’absence de ressources suffisantes, il nécessaire de prioriser certains domaines qui pourraient jouer un rôle de catalyseur pour en créer d’autres en vue d’un développement global. La Banque Africaine de Développement a ainsi signifié son intention de promouvoir 5 domaines prioritaires de développement qu’elle juge susceptibles, s’ils sont bien exploités, d’inverser la situation des économies africaines et d’améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.
Quelques mois après avoir pris fonction en tant que nouveau Président de la Banque Africaine de Développement, M. Akinwumi Adesina a annoncé les cinq domaines stratégiques que la Banque abordera sur une période de dix ans et qui sont résumés dans les slogans suivants : ‘’ Eclairer l’Afrique et lui fournir de l’énergie », « Nourrir l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».